Historique du groupe

Groupe

 

Fondé en 1964 par M. Bolduc et M. Rivest et au fil des ans, il est devenu le plus important groupe scout francophone du Canada. Aujourd’hui il est encore l’un des plus gros de notre district avec ses 5 unités. Il accueille environ 80 jeunes par an et est encadré par 25 animateurs et gestionnaires dévoués.

Unités

 

M. Gilles Rivest, le 18 septembre 1964, fonda la 1re troupe Ornithos avec l’aide de Denis Paquin, de Jacques Leclerc et de l’abbé Claude Perron. Les 9 éclaireurs ont fait leur promesse lors du camp d’été, soit le 27 juin 1965 sous le thème « Les découvreurs ». Au même moment M. Bolduc aidé de Serge Mousseau, Michel Savard et de l’abbé Claude Perron ont fondé la 1re meute Waingunga. 26 ans plus tard, soit en 1991 elle a été fermée. À ce jour il ne reste que la 5e meute Clan de Seeonee ouverte en 1983 par Yves Perron, Colette et Daniel Gagnon ainsi que Carmen et Maurice Vaillancourt.
Pour le poste Le Goéland il a été fondé en 1976 par André Pilon et François Morel. Aujourd’hui on parle plutôt du poste Hippocampe à la suite de sa fusion en 2007 avec la cordée Excelsior. Cette dernière a été fondée en 1976. La cordée a obtenu l’Annapurna à 5 reprises dont une conjointement avec le poste Le Goéland. Cette distinction est la plus haute reconnaissance que le jeune scout peut obtenir et elle lui est remise par le gouverneur du Canada.
C’est en 1974 que fut fondé le 1er réseau Les Espiègleries par Huguette Descoteaux et Denise Thouin. L’unité a été fermée en 2007 et les jeunes transférés chez Les Colombes. En 2008 cette dernière fut à son tour fermée et fusionnée à la 5e meute Clan de Seeonee.
Notre 1re compagnie qui est par la suite devenue un club a été fondée en 1975. Les Pinsons bleus ont comme fondatrice Michelle Chartrand, Mariette Lapointe aidée de Madeleine Larouche et Monique Sierrs. Le club a fermé en 2008 suite à sa fusion avec la 1re troupe Ornithos.
Pour sa part le carrefour Phoénix aujourd’hui appelé Clan Phoénix est ouvert depuis 1976.
Les castors ont vu le jour tardivement au sein du groupe. C’est en avril 1993 que Louise Picotte, François Lefebvre, Sophie Longpré et Gisèle Simard ont fondé la 1re colonie La Forêt Enchantée. C'est d'ailleurs la seule qui est demeurée ouverte sur les 3 colonies.

​Foulard

 

Le 1er foulard de la 177e était en laine et avait les mêmes couleurs qu’aujourd’hui. Quelques années plus tard par manque de tissu et parce que l’été c’est très chaud, le groupe à opté pour le foulard bleu et jaune du national. C’est en 1980 que le groupe a trouvé un tissu de coton aux couleurs d’origine. En 2001 la manufacture qui fabriquait le tissu a fait faillite. Il est impossible de trouver le tissu au Québec. C’est en décembre 2002 qu’est apparu un nouveau foulard vert forêt avec un contour rouge et vert avec les couleurs de chaque unité. En 2005 le tissu utilisé pour le contour du foulard, est devenu le tissu officiel du foulard.

Signification de notre foulard

Rouge pour l'amour et le sang qui coule dans nos veines.

Vert pour l'espoir et la nature.

Le carrelage signifie les liens qui nous unissent.

Local

 

Notre 1er local fut une grange « Home Scout » située au 445 Notre-Dame. C’est en 1980 que la ville de Repentigny a offert au groupe les locaux actuels au chalet Larochelle, le Shakkami. C’est les 2,3 et 4 avril 1981 que fut l’ouverture officielle du Shakkami. Par ailleurs, les divisions des coins de sizaines ont été fabriquées avec le bois de la vieille grange. Vu un nombre croissant d’unités, en 1985 la Ville nous offre un 2e local au 437 Notre-Dame. Il portera le nom de Ruisseau Rêveur et inauguré le 13 septembre 1987  nommé ainsi en l’honneur de  Sylvie Gagnon qui est décédée dans un accident de voiture. Sylvie avait fait tout son parcours scout au sein du groupe et a été animatrice à la troupe de 1983 à 1985 et par la suite au poste Excelsior de 1985 à 1986. En décembre 1997, la Ville ferme les portes à cause de la vieillesse de l’établissement.

Terrain

 

C’est 2 ans après sa demande d’acquisition de terrain que le groupe acquiert en mai 1978 le Petit Castor, anciennement le lac Copping, à Notre-Dame-de-la-Merci. En 1992, 5 bases pour les tentes, un grand préau avec cuisine et deux toilettes avec deux douches sont construits pour recevoir le groupe. Dans l’été 1998, on se fait voler tables et plates-formes. Une fois de plus le groupe se sert les coudes et reconstruit le tout. Un an plus tard en septembre 2000, les 9000 $ d’investissement partent en fumée à la suite d’un incendie.